Toro

Toro

Le silence est le protagoniste de la Semaine sainte de Toro, déclarée Fête d’intérêt touristique régional en 2007.

La Passion à Toro commence le vendredi de la Passion avec le défilé du Crucifié.

Traditionnellement, le Mercredi saint la confrérie de Jésus y Ánimas de la Campanilla prépare ses chars dans l’église Santa Catarina, pendant que les fidèles ont l’opportunité de demander – à Jésus – trois vœux. On dit qu’au moins un sera exaucé.

Un autre moment unique de la Passion à Toro est la bénédiction de « Les Conqueros ». À midi le Jeudi saint alors que sonnent les cloches de la Tour de l’horloge et devant l’image de Notre Père Jésus, à la porte de l’église Santa Catarine de Roncesvalles, on célèbre la bénédiction de « los Conqueros », plus connue sous le nom des « cagalentejas », qui, devant messieurs les abbés en exercice et le public de l’assistance prêtent serment de silence, pour demander l’aumône avec leurs « concas ». Au dernier coup de cloche, ils se couvrent d’une capuche noire et sortent accomplir leur mission. La « conca » ou « mortera » (d’où leur nom « conqueros ») est un récipient en bois utilisé dans les caves pour déguster le vin.

Enfin, le Vendredi saint, la procession la plus importante a lieu. Dès six heures du matin jusqu’à passé midi la procession de la confrérie de Jésus y Ánimas de la Campanilla défile en deux temps. À la pause, les membres de la confrérie et le public en général en profitent pour déjeuner de la morue et des pains monumentaux, accompagnés du bon vin de Toro, ou des petits pains à l’huile.

Más Información