Toro – Guareña – Tierra del Vino

Toro – Guareña – Tierra del Vino

Toro est aujourd’hui une visite incontournable sur les terres de Zamora. Ville historique car entre les XIIe et XVIe siècles, elle fut siège royal et lieu de célébration des États Généraux ; monumentale parce que, grâce à cette période de splendeur, de grands bâtiments, publics et privés, furent édifiés. Ce qui enchante lorsque l’on se promène dans cette ville est le goût médiéval qui nous attend à chaque recoin.

L’église Santa María ou collégiale est le monument le plus important et le plus élégant de la ville. Elle fut construite entre les XIIe et XIIIe siècles, de style romano-gothique de transition. La coupole qui surmonte le dôme de la nef centrale est remarquable et le Pórtico de la Majestad, richement décoré et polychrome. La façade nord a récemment été rénovée et révèle aujourd’hui toute sa splendeur. Et une fois dans la sacristie, on peut admirer le tableau de la Vierge à la mouche (XVIe s.)

L’architecture de Toro reflète le moment historique où les éléments mudéjars furent incorporés aux monuments chrétiens. On peut mettre en relief parmi d’autres temples, San Salvador, (XIIe s.) et ses trois absides aujourd’hui converti en musée de la sculpture médiévale, ou encore San Lorenzo (XII-XIIIe s.)

Le Monastère de Sancti Spiritus est un autre monument considérable de Toro. Fondé en 1316, il abrite de belles structures mauresques, un cloître du XVIe s., le tombeau de Béatrice de Portugal, et un éminent musée d’art sacré.

San Sebastián de los Caballeros détient une intéressante collection de peintures murales gothiques du XIVe s. signées Teresa Díez.

D’autres monuments tels que el Arco del Postigo, appartenant au premier rempart de Toro ; les Puertas de Corredera et Santa Catarina, d’une muraille ultérieure ; el Arco del Reloj, du XVIIIe siècle ; le Palais des comtes de Requena et son patio gothique de la fin du XVe s., ou celui des marquis d’Alcañices, où vécut et mourut le comte-duc de Olivares.

À 7 km seulement de Toro, le château de Villalonso (XVe siècle), l’un des extérieurs les mieux conservés de toute la province.

Guareña est la continuation de la plaine de Toro vers le sud, avec des villages intéressants comme Fuentelapeña et son immense église du XVIIe siècle. Si Fuentesaúco est célèbre pour ses légumes secs et en particulier pour ses pois chiches « fins et jeunes », c’est également une terre de tradition taurine. Olmo de la Guareña détient le seul exemple d’architecture mudéjare du canton et Villamor de los Escuderos, une église gothique-renaissance. Villanueva de Campeán, Corrales, Fuentelcarnero, Morales del Vino, Casaseca de las Chanas, sont autant de charmants villages disséminés sur le canton ayant chacun leurs propres particularités, comme c’est le cas de l’église d’Arcenillas où l’on peut contempler les onze magnifiques panneaux de Fernando Gallego.

Más Información