Sierra de la Culebra

Sierra de la Culebra

Au milieu des cantons d’Aliste, de Sanabria et du canton portugais Tras Os montes s’élève la sierra de la Culebra, Réserve régionale de chasse de 65 891 Ha. Son relief, aux formes douces et ondoyantes, rappelle le reptile qui lui donne son nom : la couleuvre.

Le relief de la sierra de la Culebra est de faible altitude, avec une profusion de schistes et de quartzites émergeant de la végétation. Son point le plus haut culmine à 1 243 mètres : Peña Mira forme un magnifique balcon sur la chaîne de montagnes, qui se poursuit dans le Parc naturel de Montesinhos portugais. Comme dans d’autres zones de montagne, l’eau a façonné un relief abrupt, avec de fortes pentes ; il existe de petits torrents et cours d’eau causés par l’érosion, et la source de certaines rivières dont le débit maximal est atteint dans les vallées adjacentes à la sierra, comme c’est le cas du fleuve Aliste.

La richesse végétale de la sierra de la Culebra est comparable à celle de sa faune, différentes sortes de pins ainsi que des espèces locales de rouvres, de chênes et de châtaigniers contribuent à un paysage accidenté qui mérite la visite. Ses forêts offrent en outre des endroits idéaux pour ramasser des champignons. On y trouve une grande variété de boletus parmi lesquels la savoureuse amanite des Césars.

Cette Réserve régionale de Zamora est réputée car elle a la plus grande concentration de loups ibériques d’Espagne. Ce loup prend ses aises sur ces terres où, quand arrive octobre, le choc des bois et le brame du cerf annoncent un spectacle qui mérite d’être vu. Le sanglier, le chevreuil, le renard, la loutre, le chat sauvage ou le blaireau peuplent également ce territoire. La faune de la sierra de la Culebra est l’une des plus riches de Castille-et-León. C’est pourquoi cet espace naturel est devenu un rendez-vous obligé des amoureux de la nature et attire de nombreux amateurs de l’observation de cette faune, qui organisent des veilles dans des espaces choisis tout spécialement pour ne pas gêner les animaux, afin de pouvoir observer le loup et le brame du cerf dans leur milieu naturel.

Prochainement, l’ouverture du Centre d’interprétation du loup est prévue dans la localité de Robledo, au milieu de la sierra de la Culebra. Le projet est conçu comme un lieu d’étude et de recherche, tant du point de vue scientifique qu’ethnographique et culturel.